Alors qu’il se trouvait au centre Peace and Paws Dog Rescue de Hillsborough, qui l’a recueilli en avril, Tara Anderson, présidente d’une société d’impression 3D du Massachusetts, s’est intéressée à son cas. Avec son équipe, elle s’est fixée comme objectif de créer une prothèse lui permettant de courir. Bien que Derby fût déjà équipé d’un système à roue, ce chien à l’énergie débordante restait freiné dans ses déplacements.

Une renaissance

Grâce à un logiciel très sophistiqué, les photos 2D des membres du chien, capturées via un scanner, ont pu être modélisées en 3D. L’impression ne prenait ensuite que quelques heures.

La première fois où il s’est élancé avec ces prothèses, Derby s’est directement mis à courir très naturellement. Sherry and Dom Portanova, qui l’ont adopté en août, n’en revenaient pas de cette renaissance. « Lorsque je l’ai vu courir, c’était incroyable, s’est exclamé Dom Portanova. Je ne pouvais pas y croire ! »

Chaque après-midi, il parcourt avec ses maîtres entre 3 et 5 kilomètres, prothèses enfilées. Selon leurs dires, Derby court même plus vite qu’eux désormais.