Abandonné et terrifié, sa famille se débarrase de lui à cause d’une simple bêtise!

Il était trop terrifié pour bouger! (Vidéo)

Il y a peu de choses qui font plus envie à un chien qu’une poubelle ouverte à disposition. Et Coby, deux ans, comme beaucoup de chiens, il aimait fouiller dans les poubelles. Malheureusement pour lui, ses maîtres en avaient assez qu’il mange les déchets de façon régulière. Au lieu d’installer une clôture ou de lui consacrer du temps à l’entraînement, ils ont pris la décision de se séparer de leur toutou et l’abandonnant au refuge du comté de Fairfield, en Caroline du Sud. Le pauvre Coby a été abandonné du jour au lendemain… Une fois seul au sein du refuge, Coby a commencé à être terrifié par tout.

Il ne comprenait pas pourquoi il se retrouvait seul. « Il se tenait dans un coin, face au mur. Il était trop terrifié pour bouger, mais n’a jamais essayé de nous mordre, » explique Samira El-Hage, une volontaire du refuge. Il avait peur de se retourner et de regarder qui que ce soit. Mais Samira n’était pas la seule à être émue par le sort de Coby. Leigh Maddox, fondatrice de Compassion For Cats of Delaware , ne pouvait pas croire qu’une famille abandonnerait son animal de compagnie pour une si petite bêtise. Sans hésiter bien longtemps, Leigh a accepté de faire pas moins de 9 heures de route pour sortir Coby de son refuge et le déposer dans une famille d’accueil où il serait chouchouté et nettement plus heureux.

Une nouvelle chance pour Coby!

C’est à ce moment-là que Pilots N Paws, une organisation qui transporte des chiens des refuges vers leurs familles d’accueil, est venue à la rescousse. C’est ainsi que Coby a rencontré sa nouvelle maman adoptive, Olivia Fritz. Cela fait désormais un mois que Coby est arrivé dans sa nouvelle maison. Si les débuts ont été très difficiles pour le pauvre chien, traumatisé par tout ce qui lui arrivait, les choses commencent doucement à aller mieux. Regardez la vidéo, Coby aura encore besoin de temps pour se remettre totalement et redevenir le toutou heureux qu’il était.