Il devait devenir chien d’assistance mais il échoue de façon ADORABLE aux tests!

Malheureusement, il va devoir changer de voie! (Vidéo)

Un chien ne devient pas l’assistant d’une personne handicapée en un claquement de doigts. Devenir un chien d’assistance pour personnes handicapées, ce n’est pas donné à tous les toutous et les dresser n’est pas une tâche si facile que cela. Des formations sont indispensables pour qu’il apprenne tous les codes afin d’aider au mieux son futur propriétaire. Aux Etats-Unis, un canidé s’est montré un peu trop enthousiaste pour connaître le succès escompté. Certes, une fois que ces animaux destinés aux personnes déficientes visuellement, handicapées, sourdes ou malentendantes sont formés, ils donnent l’impression d’avoir fait cela toute leur vie, d’être nés dans cet état. Il n’en est rien.

Louisville, dans le Kentucky, une académie a eu toutes les peines du monde à ce que Ryker passe avec succès de la formation indispensable afin de transformer un chien lambda en un assistant de luxe. D’ailleurs, il a échoué. Pas que Ryker était méchant, bien au contraire. Il présentait un enthousiasme un peu trop exacerbé. Il obéissait dans un premier temps, avant de dévier et de n’en faire qu’à sa tête. Par exemple, en allant chercher une bouteille en plastique sur ordre des formateurs, il la perforait en la serrant un peu trop fort. Ryker a dû effectuer d’autres exercices, toujours avec cette problématique de la finition loin des attentes. Autre exemple, Ryker devait ouvrir un réfrigérateur avec l’aide d’un nœud attaché sur la porte. Oui, il se saisissait bien de ce nœud, mais, au lieu de s’en servir pour ouvrir, il le mordait pour jouer.

Il a échoué !

Le processus d’apprentissage, avec Ryker, semble bien plus long et fastidieux qu’avec la majorité des autres canidés. Et notamment que Grace, une chienne qui a changé la vie de Joel Hook, sa propriétaire, comme elle le raconte: « Les gens acceptent davantage mes limites depuis que Grace est avec moi. Ma famille ne me traite plus comme quelqu’un d’invalide. » Même constat pour Monica Johnson, qui a connu une grave blessure à sa colonne vertébrale : « C’est une bénédiction de se savoir en sécurité grâce à l’apport d’Avalon (son chien d’assistance, Ndlr) et à sa faculté d’effectuer des tâches de la vie quotidienne. » Regardez la vidéo, ce chien n’arrive pas a canaliser son énergie et se laisse distraire facilement. Malheureusement il va devoir changer de voie!